7
sept.
20H48

A qui le match ?

Ce vendredi, si le vent s’est une nouvelle fois fait attendre en baie de Douarnenez, les six équipages du Grand Prix Valdys – Multi50 et leurs invités ont malgré tout réussi à enchaîner trois courses (une régate d’exhibition comptant « pour du beurre », puis deux manches de type « banane ») profitant du flux d’ouest soufflant entre 8 et 11 nœuds qui a fini par d’établir sur le plan d’eau. Côté classement, comme lors des jours précédents, la bagarre a été rude entre FenêtréA – Mix Buffet et Arkema. L’un et l’autre ont d’ailleurs réalisé strictement le même score avec une victoire et une place de 2e, chacun. Résultat des courses : ce soir leur écart au classement général reste identique à celui d’hier, l’avantage étant donné à Lalou Roucayrol et à ses hommes pour un tout petit point. Il va sans dire que la journée de demain – la dernière de ce Grand Prix Valdys – Multi50 - s’annonce décisive !

Aujourd’hui, Erwan Le Roux fêtait ses 44 ans et c’est sur les chapeaux de roue que le Morbihannais a entamé la journée. Le skipper de FenêtréA – Mix Buffet s’est, en effet, adjugé la course d’exhibition (un petit parcours spectacle lancé dans des conditions de vent très faibles, avant tout pour ravir les invités), mais aussi la première course de type « banane » courue dans un flux un peu plus consistant. Et s’il espérait réaliser un sans-faute pour son anniversaire, c’était sans compter sur la détermination de son principal adversaire cette semaine : Lalou Roucayrol. « Sur des parcours construits comme ceux que nous avons disputés aujourd’hui, le départ est super important. Celui qui part devant est quasiment assuré de l’emporter. Bien sûr, une manœuvre ratée peut arriver mais aujourd’hui, sur nos bateaux ça tourne très rond et c’est donc assez rare », a commenté le navigateur Médocain qui pointe ce soir, comme la veille, en tête au classement général provisoire avec un tout petit point de bonus par rapport à son concurrent.

 

De la belle bagarre à venir

« Nous avons fait exactement le même score aujourd’hui avec chacun une manche et 1er et une manche de 2e. La journée de demain va donc être importante. C’est elle qui va déterminer le classement final. C’est fou de se dire que ça va se jouer sur une course alors que ça fait huit jours qu’on se bagarre comme des fous », a expliqué le skipper d’Arkema, un peu septique concernant la météo annoncée pour cette ultime journée de compétition, en l’occurrence un flux d’ouest erratique. « Ce serait vraiment dommage que ce Grand Prix Valdys – Multi50 se joue sur un coup de dés. J’espère que la direction de course n’enverra pas dans des conditions trop aléatoires », a ajouté le marin qui a, évidemment, plus à perdre qu’à gagner, demain, à l’inverse du champion du France des Multi50 en titre. « Ce sera à la vie à la mort », a prévenu dans un grand éclat de rire Erwan Le Roux, bien décidé à remporter l’épreuve, la dernière avant la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. « Tous les coups seront permis ou presque. Ça promet de la belle bagarre ! », a d’ores et déjà annoncé le récent vainqueur du Trophée des Multicoques à Saint-Quay-Portrieux, regrettant toutefois que la première régate du jour n’ait pas compté pour le général. « C’est dommage parce que ce soir, on aurait été clairement en tête car Arkema aurait encaissé une place de 5e. Mais ce n’est pas grave. On aura notre revanche demain », a prévenu Erwan Le Roux.

 

Un podium indécis

On l’a compris, cette dernière journée va être décisive concernant les deux premières places mais le suspense sera entier à tous les étages puisque la 3e place reste également indécise. Tout va se jouer entre Réauté Chocolat d’Armel Tripon et Solitaires en Peloton – ARSEP de Thibaut Vauchel-Camus. Seuls deux points séparent les deux équipages pour le moment, même s’il a bien failli en être tout autrement à la fin de cette journée en raison d’un passage (un peu) forcé du premier sur le deuxième à la première marque au vent de la 2e manche. Fair-play, le skipper du bateau bleu a toutefois finalement décidé de ne pas aller jouer sur tapis vert mais il est évident que sur l’eau, demain, il espère bien lui aussi prendre sa revanche en réussissant à se hisser sur le podium de ce Grand Prix Valdys – Multi50. Bref, le bouquet final promet d’être palpitant d’autant que pour l’occasion, à bord des différents bateaux, il y aura du monde et du beau avec, entre autres, le chanteur Raphaël, l’actrice et mannequin Mélanie Thierry, l’acteur Charles Berling, Michel Cymes, Patrice Romedenne ou encore la boxeuse médaillée olympique Sarah Ourahmoune qui a, pour sa part, déjà tiré ses premiers bord ce vendredi, au côté de Thibaut Vauchel-Camus.

 

« Ça a été une belle expérience. Un beau partage. Je suis vraiment ravie. La voile est un univers que je ne connais pas du tout. C’était donc super intéressant de voir comment les équipes s’organisent et les stratégies qu’elles mettent en place pendant une course. J’ai été fascinée de découvrir comment ils vivent quand ils partent en solitaire pendant plusieurs jours. Thibaut m’a expliqué comment il s’installe pour dormir, pour rester en vielle… Waouh ! Quel courage ! Je ne pourrais pas. La solitude me ferait peur et le manque de sommeil aussi », a déclaré la jeune femme manifestement emballée de découvrir de nouvelles sensations « en dehors du ring ». « Je suis assez émerveillée de voir ce qu’ils font. Ça m’a donné envie de suivre les courses. Je suis ravie de cette expérience. La mer n’est pas du tout mon univers, hormis pendant les vacances où je vais dans l’eau, mais que quand elle est bonne. Là, j’ai vraiment apprécié et même s’il n’y avait pas de vent. C’était impressionnant de voir les marins tous concentrés à leurs postes. Se parler mais sur deux-trois consignes seulement… Ça a été un formidable moment de partage et si l’occasion de retourner sur l’eau se représente pour moi, je serais vraiment contente », a terminé la vice-championne olympique aux J.O. de Rio 2016. Il y a fort à parier que demain soir, d’autres partagent son avis.

 

Trophée YsBlue :

1. Arkema, 3 pts ; 2. FenêtréA-Mix Buffet, 3 pts ; 3. Réauté Chocolat, 6 pts ; 4. Solidaires en Peloton – ARSEP, 8 pts ; 5. Ciela Village, 10 pts ; 6. La French Tech Rennes Saint-Malo, 12 pts.

Classement général (après 12 courses) :

1. Arkema (Lalou Roucayrol) 27 pts ; 2. FenêtréA – Mix Buffet (Erwan Le Roux) 28 pts ; 3. Réauté Chocolat (Armel Tripon) 45 pts ; 4. Solidaires en Peloton (Thibaut Vauchel-Camus) 47 pts ; 5. Ciela Village (Thierry Bouchard) 72 pts ; 6. La French Tech Rennes Saint-Malo (Gilles Lamiré) 79 pts.

Jean-Loup Thivet, Directeur Général d’Ysblue :

« Aujourd’hui, nous avons proposé à 15 de nos clients, tous très sensibilisés à la mer et exerçant des professions en lien avec elle, comme la plaisance, la pêche, d’embarquer sur les Multi50 du Grand Prix Valdys. Certains ont finalement peu d’occasions de monter sur des bateaux. Ce soir, au retour de mer, la première réaction pour chacun d’entre eux, c’est un sentiment de force et de fragilité en même temps. De puissance aussi. Il est vrai que l’on se sent tout petit sur ces bateaux-là. Naviguer à bord, c’est une expérience complètement incroyable. Inoubliable. Un grand merci à toute l’organisation. C’est vraiment un concept complètement dingue pour les entreprises. C’est vrai que l’on voit toujours ça de l’extérieur et là, on a eu la chance de le vivre de l’intérieur. C’est dingue d’être dans le match car on n’a pas été là juste pour se promener mais bel et bien pour régater. C’est fantastique. Les skippers sont sympas et quand on se projette, on se dit que c’est fou de savoir qu’ils vont traverser l’Atlantique en solitaire à bord de ces machines. »

Le programme de la journée du 8 septembre 2018

11h00 : Départ de la première course du Trophée Intermarché

19h30 : Remise des prix du Trophée Intermarché et du Grand Prix Valdys – Mutli50

 

Le Groupe Valdys

L’histoire de cette PME régionale a commencé en 1899 par la première offre de soins par la mer à Roscoff, berceau de la thalassothérapie en France. Fortes de cette expertise unanimement reconnue, leurs équipes ont développé ce savoir-faire avec les centres de Thalasso de Douarnenez, Saint-Jean-de-Monts puis Baie de la Baule.

En parallèle, ils ont souhaité offrir à leurs clients une offre commerciale transversale et complémentaire en travaillant sur l’hôtellerie, la restauration, le spa et la remise en forme. C’est la création de Valdys : un groupe familial de 333 salariés tourné vers le bien-être durable de ses clients.